Communication sur l'Éthique

Par Mme Fabienne Greuillet, Kaïden et responsable de l’éthique de notre École, aux Menkyo et futurs enseignants :

Comment transmettre le vrai Message de l’Aïkido ?

L’Aïkido pourquoi ? Pour être efficace, faire tomber l’autre ? Que peut apporter l’Aïkido dans la vie de tous les jours ? Certains enseignants ont pour simple ambition que leurs élèves se sentent mieux à la fin d’un cours : c’est un bon début.

Plus de 50 ans d’Aïkido sans jamais m’ennuyer. Mais j’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Maître André Nocquet dont la vie avait été transformée par ses 3-4 ans passés près de Maître Morihei Uyeshiba. Même s’il ne vivait pas encore tout cela, il a eu le mérite, à chaque stage, comme un « bon magnétophone », de nous transmettre les messages qu’il avait compris intellectuellement et qu’il nous transmettait fidèlement. Ma recherche et mes motivations qui ont duré toute une vie, c’est à lui que je les dois, aidée aussi par 5 ans de pratique du Iaïdo avec Michel Cocquet qui m’a donné le goût d’un travail quotidien.

À la mort de Maître Nocquet, j’ai quitté les fédérations et j’ai suivi Jean-Daniel Cauhépé : il essayait de nous faire vivre le vrai message de l’Aïkido, mais il ne nous sentait pas toujours prêts… !

Je viens de relire « Présence et Message » de Maître Nocquet… Tout est déjà dit : redécouvrir en soi la conscience universelle, « le divin », pouvoir de l’esprit, réalisation de l’Amour inconditionnel, action juste et désintéressée, sans attente de résultat, réconciliation entre le corps, l’esprit et l’univers.

Nous faisons partie de cette conscience universelle, elle est en nous dans le chakra du cœur, faite de beauté, douceur, patience, joie, confiance, harmonie, unité, pardon, guérison, bienveillance, compassion, paix, amour, humilité,…

Maître Uyeshiba à la fin de sa vie disait : « Quand je me retourne, je ne vois personne… ! »
Je suis allée en Inde voir Amma : c’est le même message. J’ai fait un stage sur le Yoga du cœur avec Dominique Rammasamy (qui a des ancêtres indiens) : c’est aussi le même message.

Alors il ne faudrait pas que l’Aïkido se résume à un certain nombre de mouvements, de mieux en mieux réalisés certes, relax, parfois dans le non-agir mais qui restent, par absence de mots, d’images, souvent sans âme.

« Les mots servent à transmettre les idées, prenez les idées et oubliez les mots. »

L’enseignement de l’Aïkido n’est qu’un apprentissage de cette redécouverte. Rester l’axe, épaules basses, ouvert à l’énergie universelle, nettoyer, purifier chakras, méridiens, apprendre à faire circuler cette énergie, à la restituer.

Ne pas rester dans le Chakra Ventral qui développe l’Ego, développer, rester dans le Chakra du Cœur qui va harmoniser tous les autres : Maître Uyeshiba parlait d’accueillir, d’envelopper son partenaire dans son cœur, de projeter son cœur plutôt que son épée, le guider pour lui faire changer de point de vue sans le détruire, en l’apaisant après s’être apaisé.

André Nocquet

« Le Maître n’avait de pensées que celles du cœur. »

Tout dans l’univers est alternance, condensation (infiniment petit : préparation de la naissance), expansion (infiniment grand : action puis mort), vibrations (Tama-No-Heriburi), mais chaque cycle est perfection, le cycle suivant est déjà en marche et la vie continue.

Comment transcender l’alternance ?

Pouvoir de la pensée, visualisation, son (musicalité des gestes : A ; E ; I ; EI ; O ; OU ; SA - SA..., Kototama, musique), images, centrage dynamique, fluidité, disponibilité des déplacements, randori, ne pas se fixer sur le partenaire (disponibilité de la tête), savoir écouter, guider, s’adapter au vent, non agir, importance de la respiration, rayonner le Ki sans tension, être dans l’instant.

Bien sûr le dojo est une expérimentation de tout cela, mais le plus important c’est de pouvoir l’appliquer dans la vie de tous les jours et les problèmes rencontrés ne sont là que pour nous aider à cette redécouverte.

Alors, Menkyo et futurs enseignants :

  • Faites des liens et exprimez aussi par la parole l’enseignement du vrai message de l’Aïkido. Si vous nous faites travailler sur l’interne, cela vous et nous apportera un réconfort au quotidien, sinon l’on se réfugie dans la technique et au moindre obstacle on sera tenté d’abandonner.
  • Faites l’effort de lire et de vous approprier les messages de nos prédécesseurs.

Livres :